L’open data au prisme des Communs : enjeux éthiques et professionnels en bibliothèque

Publié dans les collections numériques de l’Enssib : Mémoire de fin d’étude du diplôme de conservateur, promotion 27, portant sur l’open data au prisme des Communs, Paul Villa, Juin 2019.

Depuis octobre 2018, la loi pour une République numérique a inscrit dans le marbre une politique d’open data. L’open data est fondé sur trois pilier : la citoyenneté, l’économie et l’innovation technologique. Or, les pratiques et les initiatives autour de l’ouverture des données possèdent une proximité certaine avec la philosophie des Communs. Réfléchir à l’open data à la lumière des Communs, c’est mettre en avant les points de convergence entre ces deux concepts et montrer comment les enjeux concernant les données, qu’elles soient publiques ou de recherche, sont impactés. De plus, l’open data transforme radicalement l’éthique et les missions de la fonction publique. Les bibliothèques, tant publiques qu’universitaires, possèdent une expertise et une expérience concernant les données : elles peuvent donc être l’un des acteurs principaux de ce changement. Ces questions permettent de réfléchir aux enjeux stratégiques, aux nouveaux services et aux nouvelles compétences professionnelles des bibliothécaires.

Lire la suite : https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/68915-l-open-data-au-prisme-des-communs-enjeux-ethiques-et-professionnels-en-bibliotheque

Mieux comprendre les enjeux de la recherche reproductible

Le site Ouvrir la science signale ce 12 juin la parution de l’ouvrage « Vers une recherche reproductible ».

Le livre Vers une recherche reproductible | Faire évoluer ses pratiques a été rédigé dans le cadre d’un booksprint, organisé par l’Urfist de Bordeaux. Son objectif est de donner les outils pour comprendre les enjeux de la recherche reproductible.

Le livre se structure en trois grandes parties :

  • la première partie traite de la notion même de recherche reproductible selon différentes perspectives. Il s’agit de prendre pour point de départ des expériences « traumatiques » engendrées par des pratiques plus ou moins (moins en fait) propices à une recherche reproductible.
  • la deuxième partie explicite les causes et les origines des différents problèmes auxquels chaque chercheur, quel que soit son degré d’expertise dans son domaine, peut être confronté un jour ou l’autre.
  • la troisième partie présente enfin une sélection de solutions offertes par la recherche reproductible pour résoudre ou prévenir ces problèmes à l’échelle de chacun.

L’ouvrage est accessible librement via HAL et également sous GitHub.

Loic Desquilbet, Sabrina Granger, Boris Hejblum, Arnaud Legrand, Pascal Pernot, et al.. Vers une
recherche reproductible : Faire évoluer ses pratiques. Unité régionale de formation à l’information
scientifique et technique de Bordeaux. pp.1-136, 2019, 979-10-97595-05-0.  hal-02144142v1