Acceptance rates of scholarly peer-reviewed journals: a literature survey

Björk, Bo-Christer Acceptance rates of scholarly peer-reviewed journals: a literature survey. El profesional de la información, 2019, vol. 28, n. 4. https://doi.org/10.3145/epi.2019.jul.07

The acceptance rate of scholarly journals is an important selection criterion for authors choosing where to submit their manuscripts. Unfortunately, information about the acceptance (or rejection rates) of individual journals is seldom available. This article surveys available systematic information and studies of acceptance rates. The overall global average is around 35-40%. There are significant differences between fields of science, with biomedicine having higher acceptance rates compared to for instance the social sciences. Open access journals usually have higher acceptance rates than subscription journals, and this is particularly true for so-called OA mega-journals, which have peer review criteria focusing on sound science only.

Source : https://doi.org/10.3145/epi.2019.jul.07

Repenser la robustesse et la fiabilité en recherche : les chercheurs face à la crise de la reproductibilité

Le site Ouvrir la science (août 2019) publie le compte-rendu de la journée d’étude du 29 mars 2019 rédigé par Caroline Abela (UMR Passages CNRS), Martine Courbin-Coulaud (Inria) et Sabrina Granger (Urfist de Bordeaux) notamment à partir du texte fourni par Christine Buisson (LICIT ; IFSTTAR / ENTPE).

Les auteurs du compte rendu se focalisent sur les solutions proposées par les intervenants de la journée d’étude du 29 mars 2019 « Repenser la robustesse et la fiabilité en recherche : les chercheurs face à la crise de la reproductibilité. » Y étaient abordés les notions de robustesse, de fiabilité et d’incertitude dans des domaines disciplinaires variés. (…)

Lire la suite : https://www.ouvrirlascience.fr/repenser-la-robustesse-et-la-fiabilite-en-recherche-les-chercheurs-face-a-la-crise-de-la-reproductibilite-2/

 

 

 

Guide pratique pour une harmonisation internationale de la gestion des données de recherche

Article publié sur le site Ouvrir la science de 6 août 2019

Des données de recherche de qualité sont des éléments clés du processus de recherche. Elles devraient être disponibles en permanence, publiquement et gratuitement pour une réutilisation éventuelle. Au cours des dernières années, divers intervenants, des agences de financement de la recherche aux éditeurs, ont approuvé un ensemble concis de principes, connus sous le nom de principes des données FAIR : Faciles à trouver, Accessibles, Interopérables et Réutilisables.

Ce Guide pratique pour une harmonisation internationale de la gestion des données de recherche est la traduction française de Practical Guide to the international alignment of research data management publié en novembre 2018 par Science Europe, dont la production a été coordonnée par le Groupe de travail de Science Europe sur les données de recherche.

Lire la suite : https://www.ouvrirlascience.fr/guide-pratique-pour-une-harmonisation-internationale-de-la-gestion-des-donnees-de-recherche/

 

Plan de gestion de données – Recommandations à l’ANR

Article publié sur le site Ouvrir la science en juillet 2019.

Notes du Comité
Dans cette note, le Comité pour la science ouverte émet 15 recommandations à l’Agence nationale de la recherche dans la mise en place d’un plan de gestion des données. Le comité attire l’attention sur l’adoption d’une démarche progressive qui favoriserait une adhésion des communautés et une meilleure adaptation à l’évolution des pratiques.

Using Twitter as a data source: an overview of social media research tools (2019)

Ahmed, Wassim. « Using Twitter as a Data Source: An Overview of Social Media Research Tools (2019) ». Impact of Social Sciences (blog), 18 juin 2019. https://blogs.lse.ac.uk/impactofsocialsciences/2019/06/18/using-twitter-as-a-data-source-an-overview-of-social-media-research-tools-2019/.
Twitter and other social media platforms represent a large and largely untapped resource for social data and evidence. In this post, Wasim Ahmed updates his recurring series on the Impact Blog, to bring you the latest developments in digital methods and methodologies for researching Twitter and other social media platforms.

Des identifiants ouverts pour la science ouverte : synthèse

Article publié sur le site Ouvrir la science en juillet 2019.

Notes du Comité
De très nombreux identifiants coexistent, indispensables pour distinguer sur internet les objets scientifiques et les retrouver. Guides de bonnes pratiques et plans d’action sont mis en place au niveau international. Le comité pour la science ouverte définit une stratégie pour faire évoluer et faire adopter ces identifiants dans un objectif d’ouverture.

« (…) Action concertée au bénéfice des chercheurs et des institutions
IdHal, OrcID, WosId, ArXivID, DOI, ISSN, ISBN, Handle, IdRef, VIAF, ISNI, …
Pourquoi tant d’identifiants ? Pour qui ? Pour quoi faire ? (…) »

Lire la suite : https://www.ouvrirlascience.fr/des-identifiants-ouverts-pour-la-science-ouverte-synthese/

États généraux de l’édition en sciences humaines et sociales, 17 et 18 juin 2019, Paris [vidéos]

Programme et rediffusion du Lundi 17 juin
Programme et rediffusion du Mardi 18 juin

Le paysage de l’édition en sciences humaines et sociales a été considérablement bouleversé au cours des dix dernières années. Les transformations du marché du livre, l’essor de la publication et de la lecture en ligne et l’évolution de l’évaluation scientifique ont profondément modifié la production et la diffusion du savoir, tout comme les modèles économiques et l’organisation du travail qui les sous-tendaient. Cette évolution a suscité de nombreux débats au sein du monde savant, mais aussi dans la sphère publique, en France comme au niveau international. En dresser un bilan global paraît aujourd’hui une tâche nécessaire et urgente.
C’est dans ce but que l’École des hautes études en sciences sociales et les Éditions de l’EHESS a organisé en juin 2019 des États généraux de l’édition dans le domaine des sciences humaines et sociales (livres et revues, papier et électronique, public et privé), qui mettent l’accent sur les liens avec la recherche. L’objectif est de construire un espace commun de dialogue pour prendre la mesure des mutations intellectuelles, techniques et socioéconomiques du monde de l’édition survenues depuis le début du XXIsiècle et de leurs conséquences

 

L’open data au prisme des Communs : enjeux éthiques et professionnels en bibliothèque

Publié dans les collections numériques de l’Enssib : Mémoire de fin d’étude du diplôme de conservateur, promotion 27, portant sur l’open data au prisme des Communs, Paul Villa, Juin 2019.

Depuis octobre 2018, la loi pour une République numérique a inscrit dans le marbre une politique d’open data. L’open data est fondé sur trois pilier : la citoyenneté, l’économie et l’innovation technologique. Or, les pratiques et les initiatives autour de l’ouverture des données possèdent une proximité certaine avec la philosophie des Communs. Réfléchir à l’open data à la lumière des Communs, c’est mettre en avant les points de convergence entre ces deux concepts et montrer comment les enjeux concernant les données, qu’elles soient publiques ou de recherche, sont impactés. De plus, l’open data transforme radicalement l’éthique et les missions de la fonction publique. Les bibliothèques, tant publiques qu’universitaires, possèdent une expertise et une expérience concernant les données : elles peuvent donc être l’un des acteurs principaux de ce changement. Ces questions permettent de réfléchir aux enjeux stratégiques, aux nouveaux services et aux nouvelles compétences professionnelles des bibliothécaires.

Lire la suite : https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/68915-l-open-data-au-prisme-des-communs-enjeux-ethiques-et-professionnels-en-bibliotheque

Mieux comprendre les enjeux de la recherche reproductible

Le site Ouvrir la science signale ce 12 juin la parution de l’ouvrage “Vers une recherche reproductible”.

Le livre Vers une recherche reproductible | Faire évoluer ses pratiques a été rédigé dans le cadre d’un booksprint, organisé par l’Urfist de Bordeaux. Son objectif est de donner les outils pour comprendre les enjeux de la recherche reproductible.

Le livre se structure en trois grandes parties :

  • la première partie traite de la notion même de recherche reproductible selon différentes perspectives. Il s’agit de prendre pour point de départ des expériences « traumatiques » engendrées par des pratiques plus ou moins (moins en fait) propices à une recherche reproductible.
  • la deuxième partie explicite les causes et les origines des différents problèmes auxquels chaque chercheur, quel que soit son degré d’expertise dans son domaine, peut être confronté un jour ou l’autre.
  • la troisième partie présente enfin une sélection de solutions offertes par la recherche reproductible pour résoudre ou prévenir ces problèmes à l’échelle de chacun.

L’ouvrage est accessible librement via HAL et également sous GitHub.

Loic Desquilbet, Sabrina Granger, Boris Hejblum, Arnaud Legrand, Pascal Pernot, et al.. Vers une
recherche reproductible : Faire évoluer ses pratiques. Unité régionale de formation à l’information
scientifique et technique de Bordeaux. pp.1-136, 2019, 979-10-97595-05-0.  hal-02144142v1

Le guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques pour la diffusion des données en SHS est consultable en open access

Source > ethiquedroit.hypotheses.org, Isabelle Gras, 13 avril 2019

« Rédigé par des chercheur.e.s, des professionnel.le.s de l’information et des juristes, l’ouvrage place au cœur des questionnements la communauté de la recherche : que doit faire le.la chercheur.e quand il.elle édite, enregistre un entretien ou une conférence, photographie un monument ou une personne ? Comment partager ces contenus ? Comment faire en sorte que le droit et l’éthique renforcent l’usage commun de la connaissance et des sources de la recherche ? Comment les réformes actuellement en cours pourront-elles être mises en œuvre par les chercheurs en SHS ? Autant de problématiques qui constituent des enjeux majeurs dans le processus de recherche. Cet ouvrage vise à mieux les appréhender tant d’un point de vue éthique que juridique.

(…) Conformément à la politique engagée des Presses universitaires de Provence en matière d’open access, l’intégralité de l’ouvrage est désormais accessible en open access grâce aux dépôts des chapitres dans des archives ouvertes. (…) »

Lire la suite

Un historique du libre accès aux publications et aux données

Billet publié le 28/02/2019 sur le site ‘Ouvrir la Science’ retraçant les évolutions  du libre accès aux publications et aux données  du début des années 90 à 2018.

L’historique liste un certain nombre d’évènements, actions, prises de position en lien avec l’ouverture des publications et des données de la recherche. Il ne se veut pas exhaustif, mais il déroule des faits marquants qui ont jalonné ce mouvement depuis les années 1990 jusqu’à l’année 2018

Portée initialement par des membres de la communauté scientifique, la question du libre accès a peu à peu essaimé dans les instances de décision et institutions. Retour sur un enjeu essentiel et les réflexions qu’il suscite.

Lire l’article

 

Veille, visibilité et communication : les atouts des réseaux sociaux pour le chercheur

Mise en ligne (février 2019) des supports de la formation « Veille, visibilité et communication : les atouts des réseaux sociaux pour le chercheur » par l’Urfist de Paris.

Chercheurs, institutions et éditeurs s’intéressent de plus en plus aux réseaux sociaux pour diffuser la science et la rendre plus visible. Néanmoins, entre outils grand public et outils académiques, outils institutionnels et outils commerciaux, les chercheurs sont confrontés à une multiplication des outils et des services disponibles.
Cette formation a pour but d’apporter des pistes et des conseils pour bien utiliser ses réseaux et rendre visible son profil et ses publications de manière positive et valorisante, en fonction des moyens et des buts de chacun.

Accéder au contenu

Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusion d’une revue scientifique

Source : Céline Barthonnat, Cécile Beauchamps, Odile Contat, Anne-Laure Stérin, Céline Vautrin. Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusion d’une revue scientifique. 2019. 〈hal-01960919〉

À la suite de la réunion du collège édition (segment 7) de la Bibliothèque scientifique numérique (BSN) du 12 janvier 2017 où Cécile Beauchamps et Denise Pierrot ont présenté leur travail sur les contrats, un groupe de travail « Contrats » (GT Contrats) a été mis en place pour prolonger cette initiative dans un cadre national.
Composé de membres de BSN 7, de l’Association des éditeurs de la recherche et de l’enseignement supérieur (Aedres) et du réseau Médici, le GT Contrats (Cécile Beauchamps, Céline Barthonnat, Odile Contat, Denise Pierrot et Céline Vautrin) s’est vu confié la mission de réaliser, avec la participation d’une juriste (Anne-Laure Stérin), une série de documents de référence adaptés à l’édition scientifique publique.
L’infrastructure de recherche Métopes et l’Institut des sciences humaines et sociales (InSHS CNRS) ont également apporté leur soutien financier.
Le GT Contrats s’est réuni à plusieurs reprises en 2017-2018 et a établi divers documents :
• les Recommandations et aspects juridiques relatifs à la création et à la diffusion d’une revue scientifique
présentées ci-après ;
• des modèles de contrat pour les revues, les monographies et les ouvrages collectifs.

Lire l’article : https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-01960919v1

From symbolic temple to dematerialization: a journey through library architecture from the 20th to the 21st century

Gil-Solés, Daniel. From symbolic temple to dematerialization: a journey through library architecture from the 20th to the 21st century, 2018 Independently Published. [Book]. http://eprints.rclis.org/33978/

This book is the result of the extension and improvement of the article that, with the same title, was published in issue 38 of June 2017 of the digital journal BiD: textos universitaris de biblioteconomia i documentació. This expansion and improvement has consisted in the addition of new sections that complement and deepen the argumentation already expressed in the article, together with the inclusion of new bibliographical references, as well as the presence of an epilogue that, as a kind of philosophical and professional reflection, serves as a conclusion. In addition, a prologue has also been included, by the architect Josep Maria Miró i Gellida -responsible for the Nitidus studios- and who is the author of the future Provincial Public Library of Barcelona, which has yet to be built (and which is one of the oldest and most persistent demands of the librarian collective in Catalonia). As with the publication of the article, the book also aims to establish an evolution in the architecture of libraries throughout the 20th and 21st centuries. This evolution highlights the different transformations that the library buildings have undergone, adapting to different forms, but above all to respond to the different social and cultural realities and also changing characteristics of each period and each historical moment. It proposes an evolution divided into 5 major architectural transformations. For each of these five transformations, one or more paradigmatic libraries from around the world are presented, clearly exemplifying the transformation to which reference is to be made. Each presentation is accompanied by an explanation of its main characteristics in terms of spaces and architecture, to finally argue this decision based on quotations from external sources and also with its own argumentation. It should be noted that quotations from other languages have been translated into Spanish. The result is a chronological and historical evolution that serves to frame and contextualize, ultimately, the fifth and final current transformation of libraries. The book also includes an extensive bibliography that should serve as a starting point for future and new studies on the subject.

Source : http://eprints.rclis.org/33978/

 

Hors norme ? Une approche normative des données de la recherche

Article publié dans la revue en ligne « Revue COSSI » (Communication, Organisation, Société du Savoir et Information), par Joachim Schöpfel.

Résumé : Nous proposons une réflexion sur le rôle des normes et standards dans la gestion des données de la recherche, dans l’environnement de la politique de la science ouverte. A partir d’une définition générale des données de la recherche, nous analysons la place et la fonction des normes et standards dans les différentes dimensions du concept des données. En particulier, nous nous intéressons à trois aspects faisant le lien entre le processus scientifique, l’environnement réglementaire et les données de la recherche : les protocoles éthiques, les systèmes d’information recherche et les plans de gestion des données. A l’échelle internationale, nous décrivons l’effet normatif des principes FAIR qui, par la mobilisation d’autres normes et standards, créent une sorte de « cascade de standards » autour des plateformes et entrepôts, avec un impact direct sur les pratiques scientifiques.

Source : Schöpfel, J. (2018). Hors norme ? Une approche normative des données de la recherche. Revue COSSI, n°5-2018 [en ligne].

Lire l’article : https://revue-cossi.info/numeros/n-5-2018-processus-normalisation-durabilite-information/730-5-2018-schopfel

Environnement numérique d'une bibliothèque de recherche en SHS