Les coopérations entre chercheurs et bibliothécaires dans le cadre des projets de numérisation de corpus documentaires

Pastore, Graziella. Les coopérations entre chercheurs et bibliothécaires dans le cadre des projets de numérisation de corpus documentaires. Villeurbanne, ENSSIB, 2018. ( Mémoire d’étude DCB). http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/68136-les-cooperations-entre-chercheurs-et-bibliothecaires-dans-le-cadre-des-projets-de-numerisation-de-corpus-documentaires

Depuis quelques années, le milieu de la recherche, des bibliothèques et des institutions culturelles porte une attention de plus en plus marquée à l’étude de corpus documentaires, à leur numérisation et à leur exploitation. Les projets de numérisation de corpus reposent sur l’établissement de partenariats, de collaborations ou de contacts plus ou moins étroits entre institutions patrimoniales et de recherche (laboratoires de recherche, archives, bibliothèques, musées, maisons de sciences de l’homme, etc.) et s’adressent à un public varié (chercheurs, étudiants, « grand public »). S’appuyant sur un état des lieux préliminaire et sur les résultats d’une double enquête menée auprès des bibliothécaires et des chercheurs, ce travail souhaite examiner cette situation composite, présenter comment ces projets se construisent et évoluent, les possibles coopérations entre chercheurs et professionnels des bibliothèques, ainsi que le point de vue des chercheurs et des bibliothécaires, afin de repérer les bonnes pratiques à encourager ou à développer, mais aussi les pièges à éviter.

Source : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/68136-les-cooperations-entre-chercheurs-et-bibliothecaires-dans-le-cadre-des-projets-de-numerisation-de-corpus-documentaires

Quels enjeux éditoriaux pour un carnet de recherche ?

« Bibliothécaires et chercheurs à la croisée des sciences de l’information et des humanités numériques.

Le carnet de recherche DLIS, dédié aux débats communs entre bibliothécaires et chercheurs dans le champ des digital humanities et des sciences de l’information et de la communication (SIC), a été ouvert en 2016 sur le portail d’Hypothèses. Il est le fruit d’une collaboration entre deux chercheurs en SIC et une conservatrice des bibliothèques en poste à l’Enssib et d’une réflexion sur l’intérêt de partager un espace éditorial commun. L’idée de partager un carnet de recherche entre bibliothécaires et chercheurs n’est pas si récente. Elle est née de rencontres déterminantes (…) »

Lire l’article

Source > bbf.enssib.fr, Catherine Muller, Hans Dillaerts, Benoît Epron, 20 juin 2018

Guide d’application de la loi pour une République numérique (article 30) Écrits scientifiques (version courte)

Article publié le 24 mai 2018 sur le site BSN (Bibliothèque scientifique numérique)

Ce guide a été rédigé par des chercheurs, des juristes et des professionnels de l’Information scientifique et technique* afin d’informer de manière simple les chercheurs des nouveaux droits que la loi pour une République numérique d’octobre 2016 leur a ouverts pour la diffusion de leurs écrits publiés dans des revues scientifiques. La présente version (courte) de ce guide sera complétée prochainement par une version plus détaillée explicitant notamment plus de cas spécifiques.

* Le groupe de travail ayant produit ce texte a été initié par le CNRS et l’ADBU en avril 2017 puis intégré au sein de la BSN du MESRI qui publie le guide sur son site. La FAQ rédigée par le GTAO-Couperin http://openaccess.couperin.org/category/faq/ sur le même thème a servi d’inspiration pour ce guide, les deux textes ayant eu des rédacteurs en commun.

Accéder au guide : version PDF, version html

La Position scientifique de la France dans le monde 2000-2015

Observatoire des Sciences et Techniques (OST) ; Sachwald, Frédérique, 2018, La Position scientifique de la France dans le monde 2000-2015, 108 p. (Coll. « Conseils supérieurs »). http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/68119-la-position-scientifique-de-la-france-dans-le-monde-2000-2015

Ce rapport analyse le positionnement scientifique de la France depuis 2000, en s’appuyant essentiellement sur des données bibliométriques. Se concentrant sur la France et certaines de ses problématiques spécifiques, il offre un traitement approfondi de ses données et prend en compte les publications de l’ensemble des acteurs de la recherche en  France.

Source : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/68119-la-position-scientifique-de-la-france-dans-le-monde-2000-2015