Archives de catégorie : Science ouverte_Open science

Penser local : développer une politique de données sur un campus SHS

Schöpfel Joachim. Penser local : développer une politique de données sur un campus SHS. Revue ouverte d’ingénierie des systèmes d’information, vol.1, n°1. 2020/03/10. https://www.openscience.fr/Penser-local

Dans le cadre du Plan national pour la science ouverte, la structuration et le partage des données de recherche font désormais partie des priorités de la politique scientifique de la France. Chaque établissement et chaque organisme scientifique doit se doter d’une politique de la science ouverte et mettre en place un ensemble de services et dispositifs pour la gestion des données de la recherche. A partir d’enquêtes sur le terrain, l’article propose une feuille de route pour la mise en oeuvre d’une telle politique sur un campus universitaire en sciences humaines et sociales. Dix principes indiquent des pistes pour la gouvernance et le pilotage de cette politique, pour déterminer les priorités de développement et d’investissements, et pour faire le lien avec les infrastructures de recherche, dont notamment Huma-Num. Il s’agit d’une démarche bottom-up, qui met l’accent sur les pratiques et besoins des chercheurs et qui place les chercheurs au coeur d’une politique institutionnelle dans le domaine des données de recherche.

Source : https://www.openscience.fr/Penser-local

 

L’avenir de l’édition scientifique en France et la science ouverte : Comment favoriser le dialogue ? Comment organiser la consultation ?

Mérindol, Jean-Yves. L’avenir de l’édition scientifique en France et la science ouverte : Comment favoriser le dialogue ? Comment organiser la consultation ? 24 janvier 2020.  Rapport remis à Frédérique VIDAL Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid148896/les-pouvoirs-publics-et-l-edition-scientifique-en-france.html

Depuis un peu plus de trois cents ans, les découvertes scientifiques sont rendues publiques par la publication d’articles dans des revues spécialisées ou via des monographies savantes. Les éditeurs
– en France comme à l’étranger – ont joué ici un rôle historique fondamental.
L’accès au savoir et à la culture s’est considérablement modifié ces trente dernières années sous l’influence cumulée de changements technologiques (numérisation, réseaux, web) et sociaux
(développement mondial de la science).

Source : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid148896/les-pouvoirs-publics-et-l-edition-scientifique-en-france.html

How Frequently are Articles in Predatory Open Access Journals Cited

Björk, Bo-Christer, Sari Kanto-Karvonen, et J. Tuomas Harviainen. « How Frequently are Articles in Predatory Open Access Journals Cited ». arXiv:1912.10228 [cs], 21 décembre 2019. http://arxiv.org/abs/1912.10228.
Predatory journals are Open Access journals of highly questionable scientific quality. Such journals pretend to use peer review for quality assurance, and spam academics with requests for submissions, in order to collect author payments. In recent years predatory journals have received a lot of negative media. While much has been said about the harm that such journals cause to academic publishing in general, an overlooked aspect is how much articles in such journals are actually read and in particular cited, that is if they have any significant impact on the research in their fields. Other studies have already demonstrated that only some of the articles in predatory journals contain faulty and directly harmful results, while a lot of the articles present mediocre and poorly reported studies. We studied citation statistics over a five-year period in Google Scholar for 250 random articles published in such journals in 2014, and found an average of 2,6 citations per article and that 60 % of the articles had no citations at all. For comparison a random sample of articles published in the approximately 25,000 peer reviewed journals included in the Scopus index had an average of 18,1 citations in the same period with only 9 % receiving no citations. We conclude that articles published in predatory journals have little scientific impact.

LIBER Webinar: Finding and Reusing Research Data

Gregory, Kathleen. LIBER Webinar: Finding and Reusing Research Data. 14/11/2019. https://libereurope.eu/blog/2019/11/18/webinar-video-data-curation-from-a-practical-perspective/

Sharing research data is a practice that is increasingly encouraged by funders, institutions, and research communities.

Policies, tools and training programmes are being developed to assist researchers and data providers to make data available in a way that optimizes data findability, accessibility, interoperability and reusability (i.e. according to the FAIR principles). One of the promises driving both data sharing and policy development is that shared data can and will be discovered and reused; but are users (researchers, librarians, students) discovering this data? And if they are finding them, (how) are they reusing them?

In this webinar, organised by LIBER’s Research Data Management Working Group, Kathleen Gregory presented an overview of recent research investigating how researchers and librarians engage in practices of finding, understanding and reusing research data. She provided tips for finding research data and an opportunity for attendees to consider what this research means for developing services at their own organizations.

Gregory, Kathleen. LIBER Webinar: Finding and Reusing Research Data. 14/11/2019. https://libereurope.eu/blog/2019/11/18/webinar-video-data-curation-from-a-practical-perspective/

The Definition of Reuse

van de Sandt, Stephanie, et al. 2019. « The Definition of Reuse ». Data Science Journal, 18: 22, pp. 1–19. DOI.org (Crossref), doi:10.5334/dsj-2019-022

The ability to reuse research data is now considered a key benefit for the wider research community. Researchers of all disciplines are confronted with the pressure to share their research data so that it can be reused. The demand for data use and reuse has implications on how we document, publish and share research in the first place, and, perhaps most importantly, it affects how we measure the impact of research, which is commonly a measurement of its use and reuse. It is surprising that research communities, policy makers, etc. have not clearly defined what use and reuse is yet.

We postulate that a clear definition of use and reuse is needed to establish better metrics for a comprehensive scholarly record of individuals, institutions, organizations, etc. Hence, this article presents a first definition of reuse of research data. Characteristics of reuse are identified by examining the etymology of the term and the analysis of the current discourse, leading to a range of reuse scenarios that show the complexity of today’s research landscape, which has been moving towards a data-driven approach. The analysis underlines that there is no reason to distinguish use and reuse. We discuss what that means for possible new metrics that attempt to cover Open Science practices more comprehensively. We hope that the resulting definition will enable a better and more refined strategy for Open Science.

Source : 10.5334/dsj-2019-022

 

 

Repenser la robustesse et la fiabilité en recherche : les chercheurs face à la crise de la reproductibilité

Le site Ouvrir la science (août 2019) publie le compte-rendu de la journée d’étude du 29 mars 2019 rédigé par Caroline Abela (UMR Passages CNRS), Martine Courbin-Coulaud (Inria) et Sabrina Granger (Urfist de Bordeaux) notamment à partir du texte fourni par Christine Buisson (LICIT ; IFSTTAR / ENTPE).

Les auteurs du compte rendu se focalisent sur les solutions proposées par les intervenants de la journée d’étude du 29 mars 2019 « Repenser la robustesse et la fiabilité en recherche : les chercheurs face à la crise de la reproductibilité. » Y étaient abordés les notions de robustesse, de fiabilité et d’incertitude dans des domaines disciplinaires variés. (…)

Lire la suite : https://www.ouvrirlascience.fr/repenser-la-robustesse-et-la-fiabilite-en-recherche-les-chercheurs-face-a-la-crise-de-la-reproductibilite-2/

 

 

 

Guide pratique pour une harmonisation internationale de la gestion des données de recherche

Article publié sur le site Ouvrir la science de 6 août 2019

Des données de recherche de qualité sont des éléments clés du processus de recherche. Elles devraient être disponibles en permanence, publiquement et gratuitement pour une réutilisation éventuelle. Au cours des dernières années, divers intervenants, des agences de financement de la recherche aux éditeurs, ont approuvé un ensemble concis de principes, connus sous le nom de principes des données FAIR : Faciles à trouver, Accessibles, Interopérables et Réutilisables.

Ce Guide pratique pour une harmonisation internationale de la gestion des données de recherche est la traduction française de Practical Guide to the international alignment of research data management publié en novembre 2018 par Science Europe, dont la production a été coordonnée par le Groupe de travail de Science Europe sur les données de recherche.

Lire la suite : https://www.ouvrirlascience.fr/guide-pratique-pour-une-harmonisation-internationale-de-la-gestion-des-donnees-de-recherche/

 

Plan de gestion de données – Recommandations à l’ANR

Article publié sur le site Ouvrir la science en juillet 2019.

Notes du Comité
Dans cette note, le Comité pour la science ouverte émet 15 recommandations à l’Agence nationale de la recherche dans la mise en place d’un plan de gestion des données. Le comité attire l’attention sur l’adoption d’une démarche progressive qui favoriserait une adhésion des communautés et une meilleure adaptation à l’évolution des pratiques.

Des identifiants ouverts pour la science ouverte : synthèse

Article publié sur le site Ouvrir la science en juillet 2019.

Notes du Comité
De très nombreux identifiants coexistent, indispensables pour distinguer sur internet les objets scientifiques et les retrouver. Guides de bonnes pratiques et plans d’action sont mis en place au niveau international. Le comité pour la science ouverte définit une stratégie pour faire évoluer et faire adopter ces identifiants dans un objectif d’ouverture.

« (…) Action concertée au bénéfice des chercheurs et des institutions
IdHal, OrcID, WosId, ArXivID, DOI, ISSN, ISBN, Handle, IdRef, VIAF, ISNI, …
Pourquoi tant d’identifiants ? Pour qui ? Pour quoi faire ? (…) »

Lire la suite : https://www.ouvrirlascience.fr/des-identifiants-ouverts-pour-la-science-ouverte-synthese/

Mieux comprendre les enjeux de la recherche reproductible

Le site Ouvrir la science signale ce 12 juin la parution de l’ouvrage « Vers une recherche reproductible ».

Le livre Vers une recherche reproductible | Faire évoluer ses pratiques a été rédigé dans le cadre d’un booksprint, organisé par l’Urfist de Bordeaux. Son objectif est de donner les outils pour comprendre les enjeux de la recherche reproductible.

Le livre se structure en trois grandes parties :

  • la première partie traite de la notion même de recherche reproductible selon différentes perspectives. Il s’agit de prendre pour point de départ des expériences « traumatiques » engendrées par des pratiques plus ou moins (moins en fait) propices à une recherche reproductible.
  • la deuxième partie explicite les causes et les origines des différents problèmes auxquels chaque chercheur, quel que soit son degré d’expertise dans son domaine, peut être confronté un jour ou l’autre.
  • la troisième partie présente enfin une sélection de solutions offertes par la recherche reproductible pour résoudre ou prévenir ces problèmes à l’échelle de chacun.

L’ouvrage est accessible librement via HAL et également sous GitHub.

Loic Desquilbet, Sabrina Granger, Boris Hejblum, Arnaud Legrand, Pascal Pernot, et al.. Vers une
recherche reproductible : Faire évoluer ses pratiques. Unité régionale de formation à l’information
scientifique et technique de Bordeaux. pp.1-136, 2019, 979-10-97595-05-0.  hal-02144142v1

Un historique du libre accès aux publications et aux données

Billet publié le 28/02/2019 sur le site ‘Ouvrir la Science’ retraçant les évolutions  du libre accès aux publications et aux données  du début des années 90 à 2018.

L’historique liste un certain nombre d’évènements, actions, prises de position en lien avec l’ouverture des publications et des données de la recherche. Il ne se veut pas exhaustif, mais il déroule des faits marquants qui ont jalonné ce mouvement depuis les années 1990 jusqu’à l’année 2018

Portée initialement par des membres de la communauté scientifique, la question du libre accès a peu à peu essaimé dans les instances de décision et institutions. Retour sur un enjeu essentiel et les réflexions qu’il suscite.

Lire l’article

 

Hors norme ? Une approche normative des données de la recherche

Article publié dans la revue en ligne « Revue COSSI » (Communication, Organisation, Société du Savoir et Information), par Joachim Schöpfel.

Résumé : Nous proposons une réflexion sur le rôle des normes et standards dans la gestion des données de la recherche, dans l’environnement de la politique de la science ouverte. A partir d’une définition générale des données de la recherche, nous analysons la place et la fonction des normes et standards dans les différentes dimensions du concept des données. En particulier, nous nous intéressons à trois aspects faisant le lien entre le processus scientifique, l’environnement réglementaire et les données de la recherche : les protocoles éthiques, les systèmes d’information recherche et les plans de gestion des données. A l’échelle internationale, nous décrivons l’effet normatif des principes FAIR qui, par la mobilisation d’autres normes et standards, créent une sorte de « cascade de standards » autour des plateformes et entrepôts, avec un impact direct sur les pratiques scientifiques.

Source : Schöpfel, J. (2018). Hors norme ? Une approche normative des données de la recherche. Revue COSSI, n°5-2018 [en ligne].

Lire l’article : https://revue-cossi.info/numeros/n-5-2018-processus-normalisation-durabilite-information/730-5-2018-schopfel

Open Access et bibliothèques

Nouvelle étude de l’Enssib, « Open Access et bibliothèques », d’Alain Caraco, consacrée à la science ouverte comme enjeu majeur de la recherche et du savoir.

Premier titre d’une nouvelle collection de textes numériques, Les Études de l’Enssib, autour de questions vives du monde professionnel, Open Access et bibliothèques, d’Alain Caraco, fait un point très complet sur un enjeu majeur de la recherche et du savoir, la science ouverte. Définition, état des lieux, analyse des obstacles, expériences et projets : vous saurez tout (ou presque) sur l’accès ouvert.

Caraco, Alain. Open Access et bibliothèques [en ligne]. enssib, 19 décembre 2018 [consulté le 03 janvier 2019]. Disponible sur le Web
<https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/68589-open-access-et-bibliotheques.pdf>.

 

6. »inside-out » activities librarians are doing

Tay, Aaron. 6. « inside-out » activities librarians are doing. Musings about librarianship, 2018-12-15. http://musingsaboutlibrarianship.blogspot.com/2018/12/6-inside-out-activities-librarians-are.htm

With open access gaining ground, the traditional role of academic librarians where they own or acquire access to books and journal articles for their community (the outside-in approach) is likely to decline in importance. Instead librarians are increasingly focusing on « inside-out » approaches.

Lire la suite :
http://musingsaboutlibrarianship.blogspot.com/2018/12/6-inside-out-activities-librarians-are.htm

Des injonctions aux pratiques : données de la recherche et édition scientifique – Interventions du séminaire Numerev du 16 octobre

Article publié le 31 octobre 2018 sur le carnet DLIS par Hans Dillaerts.

NumeRev est un projet de portail interdisciplinaire de ressources scientifiques numériques qui se donne notamment pour mission d’être un incubateur scientifique et un vecteur privilégié de science ouverte (open science ou open research).

Dans le cadre de ce projet, l’équipe pilote de NumeRev organise régulièrement des séminaires de recherche.

Le séminaire du 16 octobre a été organisé avec la thématique suivante : « Des injonctions aux pratiques : données de la recherche et édition scientifique ».

Lire l’article et voir les interventions