Archives de catégorie : Données de la recherche

Gestion des données de la recherche : quelques pistes pour démarrer, comprendre et se former – Episode 11

Billet publié par Odile Contat le mer, 22/08/2018  sur http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_11

La série de billet continue, nous en sommes au onzième, dans lequel je tente de rassembler au fur et à mesure de mes découvertes des pistes de travail pour découvrir, comprendre et se former sur les données de la recherche…Ils sont de plus en plus longs et denses…preuve si besoin du développement de ce sujet, de ces questionnements, des outils et des pratiques !

Lire l’épisode 11

Vers une culture de la donnée en SHS : Une étude à l’Université de Lille

« La science ouverte figure parmi les priorités de l’Etat français. Dans la continuité des chantiers engagés par le gouvernement français sur la transformation numérique de l’Etat et sa modernisation, le deuxième plan d’action national 2018-2020 « Pour une action publique transparente et collaborative » précise que la France « soutient la mise en œuvre des principes du gouvernement ouvert pour renforcer (…) l’accès aux matériaux et résultats de la recherche ». Le plan national pour la science ouverte, présenté début juillet 2018, a confirmé cette ambition. L’objectif est que les données produites par la recherche publique soient progressivement structurées en conformité avec les principes FAIR, préservées et, quand cela est possible, ouvertes. Notre étude « Vers une culture de la donnée en SHS » souhaite contribuer à la mise en œuvre de l’écosystème de la science ouverte sur le terrain d’un campus universitaire. (…) »

Source : Joachim Schöpfel. Vers une culture de la donnée en SHS : Une étude à l’Université de Lille . [Rapportde recherche] Université de Lille. 2018. <hal-01846849>

Lire la suite

 

Scholarly Metrics Recommendations for Research Libraries: Deciphering the trees in the forest

Ligue des Bibliothèques Européennes de Recherche (LIBER). Scholarly Metrics Recommendations for Research Libraries: Deciphering the trees in the forest, 2018. https://libereurope.eu/blog/2018/06/28/scholarlymetricsreport/

The digital era has brought new and exciting changes to scholarly communication. Modern scientific libraries and information infrastructures are obliged to face these new challenges in a professional way sooner rather than later.The monitoring and execution of policies, the facilitation of Open Access publishing, and support for research data management are but a few examples of adaptation to the digital era. The use of scholarly metrics is also an emerging field for academic libraries, brought on by digital change. To foster this vision, LIBER’s Innovative Metrics Working Group has set out recommendations on how academic libraries and information infrastructures can deal with scholarly metrics, and how to get started with the development of services to support this.

Source : https://libereurope.eu/blog/2018/06/28/scholarlymetricsreport/

Defining data librarianship: a survey of competencies, skills, and training

Federer Lisa, 2018, « Defining data librarianship: a survey of competencies, skills, and training », Journal of the Medical Library Association, 2018, vol. 106, no 3, p. 294‑303. doi: http://dx.doi.org/10.5195/jmla.2018.306

Objectives

Many librarians are taking on new roles in research data services. However, the emerging field of data librarianship, including specific roles and competencies, has not been clearly established. This study aims to better define data librarianship by exploring the skills and knowledge that data librarians utilize and the training that they need to succeed.

Source : http://dx.doi.org/10.5195/jmla.2018.306

Le guide “Ouverture des données de recherche. Guide d’analyse du cadre juridique en France” a été mis à jour (V2)

Billet rédigé par le Pôle Digitalist sur le site de l’INRA le 3 avril 2018.

Le guide “Ouverture des données de recherche. Guide d’analyse du cadre juridique en France” publié par un collectif de juristes issus de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche dont l’Inra, précise les modalités de communication des données qui, selon leur nature, peut être rendue obligatoire, interdite, ou  soumise à conditions.
Ce document de référence explicite par ailleurs les principes à respecter en matière de diffusion des données. Il rappelle les critères techniques à satisfaire pour atteindre la qualification de “données ouvertes” et oriente sur le choix délicat de la licence de diffusion, et les modalités de diffusion. Il fournit enfin un logigramme d’aide à la décision et une série de fiches pratiques.

Consulter le guide

Réaliser un plan de gestion de données « FAIR » : guide de rédaction

Article publié sur @SIC, Archive ouverte  en sciences de l’information et de la communication le 23 janvier 2018. Contributeurs : Nathalie Reymonet, Magalie Moysan, Aurore Cartier, Renaud Délémontez.

« Ce document a pour vocation d’accompagner les chercheurs et chargés de projets dans la rédaction de plans de gestion de données de la recherche (Data Management Plans, DMP). La structure proposée tient compte du cycle de vie des données, de leur création dans le cadre d’un projet de recherche jusqu’à leur archivage. Elle s’appuie également sur divers modèles de plans de gestion de données tels que celui de la National Science Foundation (NSF) ou de l’Interuniversity Consortium for Political and Social Research (ICPSR).
Ce guide intègre les attendus de la Commission européenne dans le cadre d’Horizon 2020 et du FAIR data management (…) »

Source > archivesic.ccsd.cnrs.fr, Nathalie Reymonet, Magalie Moysan, Aurore Cartier, Renaud Délémontez, 23 janvier 2018

Partager les données de la recherche : pour qui, pourquoi, comment ?

« Les supports des interventions (diaporamas et vidéos) de la demi-journée « Partager les données de la recherche : pour qui, pourquoi, comment ? » proposée par le LAAS et l’OMP à Toulouse le 14 novembre 2017 sont en ligne : https://datalaasomp.sciencesconf.org/resource/page/id/4

Cette demi-journée s’adressait aux chercheurs, enseignants-chercheurs, informaticiens, personnels de l’IST et visait à fournir un aperçu des outils, services et bonnes pratiques à adopter pour une meilleure gestion des données tout au long de leur cycle de vie afin d’en assurer un partage responsable et de faciliter leur réutilisation. (…) »

Billet publié sur le site de de DoRANum par Yvette Lafosse le 27 novembre 2017.

Données de la recherche en SHS. Pratiques, représentations et attentes des chercheurs : une enquête à l’Université Rennes 2

Alexandre Serres, Marie-Laure Malingre, Morgane Mignon, Cécile Pierre, Didier Collet. Données de la recherche en SHS. Pratiques, représentations et attentes des chercheurs : une enquête à l’Université Rennes 2 : Rapport ; Annexe 1 : Résultats de l’enquête statistique ; Annexe 2 : Croisements statistiques ; Annexe 3 : Extraits des entretiens ; Synthèse des résultats. . [Rapport de recherche] Université Rennes 2. 2017, 159 p., 47 p., 114 p., 26 p., 23 p. 〈hal-01635186〉

« Quels sont les types de données de recherche collectées, traitées et produites dans une université de lettres et sciences humaines et sociales ? Quelles sont les pratiques des chercheurs en SHS en matière de stockage, d’archivage, de diffusion, de partage de leurs données de recherche ? Quelles sont leurs représentations et leurs définitions des données de recherche, leur position par rapport au libre accès ? Quels sont leurs besoins prioritaires en matière de gestion ou de partage des données de recherche ? Comment perçoivent-ils le bon niveau d’une politique des données ? C’est pour répondre à toutes ces questions qu’une double enquête, statistique et qualitative, a été menée à l’Université Rennes 2 au printemps 2017, enquête portée par l’URFIST (Unité Régionale de Formation à l’Information Scientifique et Technique) de Rennes, la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne et le Service Commun de Documentation Rennes 2, avec le soutien des instances de l’université. (…) »

Lire la suite : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01635186

 

« Pour commencer, pourriez-vous définir ‘données de la recherche’ ? » Une tentative de réponse

Joachim Schöpfel, Eric Kergosien, Hélène Prost. « Pour commencer, pourriez-vous définir ‘données de la recherche’ ? » Une tentative de réponse. Atelier VADOR : Valorisation et Analyse des Données de la Recherche; INFORSID 2017, May 2017, Toulouse, France. 2017. <hal-01530937>

« Les données de la recherche intriguent. Tout le monde en parle. Tout le monde est d’accord sur l’importance du sujet et sur la nécessité « de faire quelque chose » et « de se positionner ». Open science oblige. Mais se positionner par rapport à quoi ? Faire quelque chose, oui, mais avec quoi ?
Autant de certitudes sur l’action et la politique, autant d’approximations sur le concept même des données de la recherche. D’ailleurs, faut-il dire « les données de la recherche » ou « la donnée de la recherche » ? (…) »

Gestion des données de la recherche : quelques pistes pour démarrer, comprendre et se former – Episode 9

Billet publié par Odile Contat le ven, 27/01/2017  sur http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_9

La série de billet continue, nous en sommes au neuvième, dans lequel je tente de rassembler au fur et à mesure de mes découvertes des pistes de travail pour découvrir, comprendre et se former sur les données de la recherche…Ils sont de plus en plus longs et denses…preuve si besoin du développement de ce sujet, de ces questionnements, des outils et des pratiques !

Lire l’épisode 9 : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_9

 

Gestion des données de la recherche : quelques pistes pour démarrer, comprendre et se former – Episode 8

Billet publié par Odile Contat le ven, 09/09/2016 – 15:06 sur http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_8

La série de billet continue, nous en sommes au huitième, dans lequel je tente de rassembler au fur et à mesure de mes découvertes des pistes de travail pour découvrir, comprendre et se former sur les données de la recherche…

Si vous avez d’autres sites ou des suggestions n’hésitez pas !!

Revoir le premier billet : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation

Relire le second épisode : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_2

Relire le trosième épisode : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_3

Relire le quatrième épisode : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_4

Relire le cinquième épisode : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_5

Relire le sixième épisode : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_6

Relire le septième épisode : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_7

Lire l’épisode 8  : http://corist-shs.cnrs.fr/gestion_donnees_recherche_guideetformation_8

Enjeux de la patrimonialisation et de la réutilisation des données qualitatives de la recherche en Sciences humaines et sociales

Fayet Montagne, Camille. Enjeux de la patrimonialisation et de la réutilisation des données qualitatives de la recherche en Sciences humaines et sociales. Villeurbanne : Enssib, 2015. Mémoire de Master 2 recherche . Collection : Mémoires Master « Archives numériques » . http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/66007-les-enjeux-de-la-patrimonialisation-et-de-la-reutilisation-des-donnees-qualitatives-de-la-recherche-en-sciences-humaines-et-sociales

Les archives de la recherche sont par nature passionnantes puisqu’elles permettent de comprendre comment les découvertes se font et comment la science évolue de jour en jour. L’arrivée du numérique a fait surgir de nouvelles possibilités pour la diffusion notamment de ces données, mais aussi de nouveaux challenges, en termes d’archivage entre autres. L’archivage, le partage et la réutilisation des données qualitatives des SHS soulèvent de nombreuses questions et les différents acteurs concernés, les professionnels de l’IST et les chercheurs, peuvent avoir des avis divergents. Comprendre les points de vue de chacun et déterminer dans quelle mesure celles-ci peuvent être compatibles sont les enjeux de ce mémoire.

Lire la suite : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/66007-les-enjeux-de-la-patrimonialisation-et-de-la-reutilisation-des-donnees-qualitatives-de-la-recherche-en-sciences-humaines-et-sociales

Les données de la recherche en SHS. Une enquête à l’Université de Lille 3.

Hélène Prost, Joachim Schöpfel. Les données de la recherche en SHS. Une enquête à l’Université de Lille 3.  [Research Report] Université de Lille 3. 2015. <hal-01198379>

Les données de la recherche deviennent l’un des nouveaux défis de la gestion scientifique. Produites dans le cadre des projets de recherche, ces données posent des questions inédites aux laboratoires, bibliothèques et services informatiques des universités : comment conserver ces données, comment les signaler et mettre à disposition d’autres chercheurs, comment faire le lien avec les publications, comment les intégrer dans une politique du libre accès à l’information scientifique ? Avant de se lancer dans un projet de données de la recherche, un établissement doit faire un état des lieux sur le terrain pour mieux connaître les producteurs de ces données, leurs pratiques et besoins dans la gestion des données et leurs outils, mais aussi la nature concrète de ces données. L’Université de Lille 3 a réalisé une étude sur les pratiques, besoins et attentes en matière de gestion des données de la recherche auprès de son personnel scientifique. L’étude est pilotée par le laboratoire GERiiCO et le SCD de Lille 3. Elle fait partie d’une démarche concertée en faveur de la gestion et du partage des données de la recherche mise en œuvre à partir de 2013, avec plusieurs analyses, séminaires et publications. L’enquête a été préparée avec l’Université Humboldt de Berlin. Le questionnaire contient 22 questions et a été mis en ligne en avril et mai 2015. Il a reçu 270 réponses (taux de réponse 15%). Toutes les disciplines sont représentées, ainsi que toutes les catégories des personnels scientifiques. Les personnes interrogées décrivent un large éventail de données sources. Les corpus (documents textuels) sont de loin la source la plus importante (64%), suivi par les enquêtes et entretiens (47%), observations (41%), expériences (36%) et archives (34%). Quant à la typologie des données produites par les chercheurs comme résultat de leur travail, les données textuelles occupent de loin le premier rang (75%), suivies des tableaux (49%), bases de données (37%), visualisations ou modèles multidimensionnels (32%) et données AV (photo, son, vidéo), avec 20-25%. Le stockage en local est de loin le mode de sauvegarde privilégié, choisi par 207 participants, que ce soit sur leur ordinateur privé pour 83% des répondants, ou sur leur ordinateur professionnel pour 49% d’entre eux. 40 répondants (19%) stockent « dans le cloud », alors que 8% ont des données sur le serveur d’une autre institution. En réseau, 12% des répondants se tournent vers le serveur de l’université. La majorité ne partage pas ses données avec d’autres. Et ceux qui le font, partagent d’abord et surtout avec les collègues du groupe de travail (équipe scientifique) (34%). Très peu (<5%) ouvrent leurs données davantage et partagent avec l’institution, d’autres chercheurs ou « tout le monde », dans une démarche open data au sens strict du terme. 36% ont déjà pratiqué, d’une manière ou d’une autre, le partage des données – que ce soit avec les collègues d’une équipe scientifique ou d’un projet, via une archive ouverte ou lors de la publication d’un article, ou en téléchargeant les résultats d’autres chercheurs. Apparemment, 20-25% ont davantage d’expérience que les autres (« précurseurs »). 18% autres répondants se disent prêts et ont l’intention d’adopter ces pratiques à l’avenir (« motivés »). 5-10% indiquent qu’ils n’ont pas l’intention de partager leurs données à l’avenir (« réticents »). 30% manquent d’information et de connaissance concernant le partage des données de la recherche (« ignorants »). En tête de la liste des besoins figure l’espace d’archivage sécurisé et fiable pour ses propres données, suivi des conseils pour la gestion, des conseils techniques (normes, métadonnées etc.) et des conseils juridiques (autour de 50%). Moins nombreux sont les chercheurs qui souhaitent des conseils ou de l’assistance pour la publication ou diffusion des données (autour de 40%), encore moins ceux qui demandent de l’aide pour préparer un plan de gestion (29%) ou un conseil dans le domaine de l’éthique (24%). Les résultats ont été analysés par rapport aux disciplines et statuts des personnes interrogées. Ils ont été également comparés avec les résultats de trois autres enquêtes (Berlin, Strasbourg, LIBER Europe). A l’issue de l’enquête, nous allons mener des interviews avec un échantillon restreint d’enseignants-chercheurs et doctorants volontaires, afin de mieux connaître certains pratiques et besoins et aussi, pour valider les résultats de l’enquête. En même temps, nous allons contribuer à développer une offre de service sur le campus de l’Université de Lille 3 pour accompagner et faciliter la gestion des données de la recherche des équipes scientifiques. Cette offre pourrait s’articuler autour de trois axes : la formation des étudiants et chercheurs à la gestion des données, une proposition de conseil et assistance, et une contribution à la création d’une nouvelle infrastructure pour la curation, le stockage, l’archivage et la diffusion des données.

Lire la suite : <hal-01198379>