A la recherche de la « mémoire » du web : sédiments, traces et temporalités des documents en ligne

A la recherche de la « mémoire » du web : sédiments, traces et temporalités des documents en ligne.
Ertzscheid, O., Gallezot, G., Simonnot, B. Dans Manuel d’analyse du Web, Armand Colin (Ed.) (2013) 53-68. Déposé sur l’archive ouverte @rchiveSic, le 25 mars 2013 : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00804245

Dans un contexte de sociétés marquées par un procès d’ informationnalisation et de circulation croissante et accélérée des flux d’information édités ou non, autant dans la sphère privative, dans celle du travail que dans l’espace public, le web est devenu une source pour les chercheurs en sciences humaines et sociales. La pluralité des formes du web, sa profondeur et sa dimension dynamique exigent une réflexion sur la notion de  » documents  » notamment lorsqu’il s’agit de constituer des corpus pour les chercheurs. Les auteurs interrogent ces conditions de constitution et de recueil des mémoires observables et de leurs dispositifs d’ engrammation, le passage du document aux traces numériques, dans leurs dimensions épistémologiques, pragmatiques, éthiques et sociétales.

Lire la suite : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00804245


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *