Archives du mot-clé Humanités numériques

Quel rôle pour les bibliothèques dans les humanités numériques ?

Mémoire de fin d’étude du diplôme de conservateur d’Elydia Barret, promotion 22 portant sur les humanités numériques, publié par les Collections numériques de l’Enssib en janvier 2014 : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/64711-quel-role-pour-les-bibliotheques-dans-les-humanites-numeriques

Les humanités numériques sont nées au tournant du XXIe siècle avec l’arrivée de l’internet qui ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire des rapports des technologies numériques et des sciences humaines et sociales. Elles revendiquent une dimension transversale, se veulent un carrefour, un lieu de convergence entre des savoirs et des savoir-faire technologiques mais aussi des disciplines et des professions distincts. Elles mobilisent des méthodes, des outils, mettent en jeu des problématiques qui recoupent en partie les pratiques, compétences et valeurs des bibliothèques. Elles ouvrent ainsi de nouvelles opportunités pour les bibliothèques. Interrogeant le positionnement de ces dernières vis-à-vis de la recherche, elles invitent à réfléchir aux conditions d’un rapprochement et d’une collaboration efficace entre chercheurs et bibliothécaires.

Lire la suite : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/64711-quel-role-pour-les-bibliotheques-dans-les-humanites-numeriques

Les digital humanities et les bibliothèques : un partenariat naturel

Article de Benjamin Caraco paru dans bbf 2012 – t. 57, n° 2, dossier : La bibliothèque minimale : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2012-02-0069-002

Pour l’historien du religieux Milad Doueihi, auteur de La grande conversion numérique, les sciences humaines et sociales (SHS) sont les grandes absentes du débat autour de l’impact du numérique sur nos sociétés. Pour lui, l’environnement numérique est actuellement en crise, car il s’est « appuyé jusqu’ici sur certains éléments de la culture imprimée » qui ne sont plus adaptés à ces nouvelles pratiques. Un nouveau « savoir-lire » fait son apparition : le savoir-lire numérique  1. Pour Doueihi, ce nouvel environnement est caractérisé par une « culture du changement rapide et de l’adaptabilité ». Ce changement est principalement contrôlé par les spécialistes de la technologie qui imposent leurs normes et leurs logiques au public.

Doueihi estime cependant qu’une nouvelle catégorie de non-techniciens intéressés et concernés par ces développements a émergé : « les numériciens par accident », dont il donne la définition suivante : « Minorité non reconnue dont les efforts contribuent éminemment à garantir que l’environnement numérique reste opérationnel et accessible  2. » Plus loin, il constate que « notre savoir-lire érudit subit lentement mais sûrement l’influence des pratiques émergentes du savoir-lire numérique  3 ». Les disciplines des SHS sont directement affectées par ce phénomène et réagissent par le biais du mouvement naissant des digital humanities.

Lire la suite : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2012-02-0069-002

Bibliothèques et digital humanities

Un billet du blog Digital Humanities International publié le 12 mars 2012 :

http://dhi.intd.cnam.fr/2012/03/12/bibliotheques-et-digital-humanities/

Ce billet du blog «Digital Infrastructure Team» du JISC (Grande-Bretagne) pose la question « Does the library have a role to play in the Digital Humanities? ».

En partant du constat que le rôle des bibliothèques dans les digital humanities n’a pas encore été largement développé, ce billet aborde les différentes fonctions que peuvent exercer les bibliothèques dans ce champ

Lire la suite : http://dhi.intd.cnam.fr/2012/03/12/bibliotheques-et-digital-humanities/