Archives par mot-clé : France

Humanités numériques : état des lieux et positionnement de la recherche française dans le contexte international

Dacos, Marin, Mounier, Pierre. Humanités numériques : état des   lieux et positionnement de la recherche française dans le contexte international, 2014. http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/65358-humanites-numeriques-etat-des-lieux-et-positionnement-de-la-recherche-francaise-dans-le-contexte-international

Réalisée par Marin Dacos et Pierre Mounier, animateurs du Centre pour l’édition électronique ouverte (acteur majeur en France dans ce domaine à travers le portail Open Edition, palette d’instruments bien connue des chercheurs), Humanités numériques – État des lieux et positionnement de la recherche française dans le contexte international trace les contours d’un champ en pleine expansion.
Qu’il s’agisse de publier en ligne de vastes fonds d’archives, d’analyser en direct l’impact des réseaux sociaux sur les mobilisations militantes ou de mettre au travail une communauté d’internautes sur des pans entiers du patrimoine culturel, le tournant numérique concerne aujourd’hui tous les secteurs de la recherche sur la société, les œuvres et la culture : l’étude ici publiée éclaire de manière précise et accessible cette transformation globale.

Lire la suite : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/65358-humanites-numeriques-etat-des-lieux-et-positionnement-de-la-recherche-francaise-dans-le-contexte-international

E-Dissertations : Access and Restrictions (EDAR) Survey 2014 Report

Schöpfel Joachim, Prost Hélène, Piotrowski Marjorie, Hilf Eberhard, Severiens Thomas et Grabbe Paul, « E-Dissertations: Access and Restrictions (EDAR) Survey 2014 Report », 25 juillet 2014. http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01045115

Malgré une politique en faveur du libre accès, un nombre significatif de thèses et
mémoires électroniques (ETD) ne circule pas librement. Même s’ils ne sont pas
confidentielles, leur accès est limité au campus, ou bien, ils sont sous embargo
pendant plusieurs mois ou années. Différentes raisons expliquent ce phénomène : le
choix individuel de l’auteur, des projets de publication, les aspects juridiques ou autre.

Afin de préparer la proposition de ce projet l’équipe d’EDAR a mené une enquête
auprès d’un petit échantillon de bibliothèques universitaires et d’écoles doctorales,
conjointement en France et en Allemagne, afin d’obtenir des données de base pour la
période 2009-2012, sur l’archivage et l’accès aux thèses électroniques. Cette enquête
sera menée à plus grande échelle dans le cadre du projet H2020, mais elle permet déjà
de sensibiliser l’ensemble des acteurs concernés en France et en Allemagne.

Lire la suite : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01045115